Nymphéas noirs - Michel Bussi

Publié le par naramaya

Nymphéas noirs - Michel Bussi

Note:

6.5/10

-

Synopsis:

Tout n'est qu'illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au coeur de l'intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit tout et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps.

-

Mon avis:

Après avoir dévoré Un avion sans elle du même auteur (livre qui m'a été offert à Noël), je me suis précipité sur les autres romans de Michel Bussi, et notamment Nymphéas noirs.

Tout d'abord la couverture est magnifique! Comme tous les romans de Michel Bussi édités aux éditions Pocket, on peut observer des origamis sur la couverture. Sur celle-ci des nymphéas, plus communément appelés nénuphars.

Ensuite le 4ème de couverture plutôt tentant! Trois femmes, trois générations, reliées à un meurtre... Que de mystères!

Quand j'ai lu l'introduction j'ai fondu!

Trois femmes vivaient dans un village. La première était méchante, la deuxième était menteuse, la troisième était égoïste. (...) La première avait plus de 80 ans et était veuve. Ou presque. La deuxième avait 36 ans et n'avait jamais trompé son mari. Pour l'instant. La troisième avait 11 ans bientôt et tous les garçons de l'école voulaient d'elle pour amoureuse. (...) Bizarrement, les policiers ne s’intéressèrent qu'à la deuxième femme, la plus belle; la troisième, la plus innocente, dut enquêter toute seule. La première, la plus discrète, put tranquillement surveiller tout le monde. Et même tuer!

J'avoue que j'ai été plus que surprise par ce dénouement! Impossible à deviner! Ce fut agréablement surprenant, limite excitant!!

Palme d'or pour le lieutenant Serenac, si séduisant, si charmeur, je serais sûrement partie avec lui si j'avais été un des personnages du livre!!

Alors pourquoi ma note est aussi basse? Je pense que c'est parce que moi et l'art ça fait quatre... Je ne me suis réellement pas passionnée pour tous ces passages traitant de peinture, de Monet et des nymphéas... Ca ne m'intéresse pas! Même si l'enquête était des plus intriguante, le trop plein d'art dans ce roman m'a rebuté... Après ce n'est que personnel, je suis une bille en dessin et en tout ce que ce monde fait de créatif... Bref, cela a été pour moi une énorme ombre sur le magnifique tableau que dépeint Michel Bussi (Quel magnifique jeu de mots!!) mais heureusement la plus de l'auteur m'a permis d'aller jusqu'au bout du récit et d'en apprécier le maximum de saveurs ;)

Commenter cet article

Léa Touch Book 21/08/2014 18:31

Une chronique qui donne envie avec un auteur que j'aimerai découvrir plus encore :)

salhuna 21/08/2014 11:42

Je pense que dès que l'occasion se présentera je le lirai :) J'ai adoré Un avion sans elle. Dommage que tu n'a pas trop accroché aux parties concernant l'art, mais bon si l'enquête t'a plu (et le lieutenant ;) )